Archives des tags : Littérature belge

Chut, roman

21 jan

Chut
Charly Delwart
Editions Seuil, Fiction et Cie, 176 pages

image

 

Présentation éditeur
Dans la Grèce plongée au cœur de la crise, une jeune fille de quatorze ans décide d’arrêter de parler et se met à écrire sur les murs d’Athènes, au milieu des inscriptions qui se multiplient dans la ville pour dénoncer le système qui a conduit à l’effondrement. Ses slogans a? elle sont tournés vers l’après, car elle est de la génération qui devra reconstruire, croire. Ses parents se séparent, sa sœur ne veut rien savoir, son frère s’est exile?, son entourage est perplexe. Mais elle tient bon.

Charly Delwart est né à Bruxelles en 1975. Il vit entre la Belgique et la France où il travaille dans le cinéma. Il a écrit trois livres : Circuit (Seuil, 2007 et Labor« Espace Nord » 2014), L’Homme de profil même de face (Seuil, 2010) et Citoyen Park (Seuil, 2012).

Mon avis
Dimitra s’insurge, décrit et écrit le quotidien dans ses cahiers et sur les murs de la ville. C’est une immersion dans la crise grecque, le quotidien de tout un peuple qui s’indigne. Coûte que coûte, Dimitra doit se construire alors que son univers s’écroule, pour garder la tête haute elle s’éveille a la politique, elle disperse ses petites phrases…
Un roman sur l’adolescence, une crise sur fond de crise. Un instant de lecture touchant.

 

Chaos sur Bruges

18 jan

Chaos sur Bruges de Pieter Aspe, aux éditions Albin Michel. Traducteur : Emmanuèle Sandron, 300 pages

Une nouvelle enquête du Commissaire Van In

 chaos sur bruges

Le mot de l’éditeur

Le commissaire Van In, grande gueule au cœur tendre et buveur de bière impénitent, son adjoint, le perspicace Versavel, et la belle Hannelore Martens, substitut du procureur. Un trio de choc pour déjouer une série d’affaires qui sème la panique dans la bourgeoise ville de Bruges.

Une fois de plus, le pas très politiquement correct Van In s’apprête à jeter le trouble en haut lieu, où l’on semble peu pressé de le voir résoudre son enquête…

 

Après le très remarqué Carré de la vengeance, le nouveau suspense de Pieter Aspe, « le Simenon flamand, qui fait souffler un vent comique et iconoclaste au pays du roman policier. »

 

 Mon avis

« Ne  voyez-vous poindre ni le jour, ni l’aurore?» citation de Guido Gezelle prêtre catholique et poète du 19ème siècle.

Par une froide nuit d’hiver, au cœur de la belle ville de Bruges, un homme est retrouvé mourant face contre terre. Quelle est son identité, que fait cette photo de « La Vierge et l’Enfant » de    Michel-Ange, statue propriété de la Ville de Bruges  dans son portefeuille? L’enquête est confiée à Pieter Van In. Cette même nuit, la statue du poète local est plastiquée, réduite en morceaux. A coup sûr c’est un coup des wallons! Pour le trio improbable Van Inn, Hannelore et Versavel cette hypothèse est peu crédible, d’autant plus que le juge chargé de cette affaire est impatient de refermer le dossier. Quel est le lien entre la mort suspecte d’un allemand, une photo de «La Madone de Bruges» sur fond de plante exotique et une statue du poète local? Sans rien en dire aux autorités, le trio mène les deux enquêtes.

 

Van In boit un peu trop, la bière coule à flot…mais son esprit reste vif. Pourquoi la banque veut-elle lui piquer sa maison? Dans les vapeurs d’alcool il échafaude sa théorie et petit à petit les choses se mettent en place, « La Vierge et l’Enfant » n’a rien à faire dans un décor exotique, cet allemand assassiné était en affaire avec le plus grand tour opérateur de Belgique et qu’en est-il des wallons dans l’histoire? Et ce juge Creytens (lire Crétin c’est plus marrant) dont le père a un peu trop fricoté avec les nazis, pourquoi est-il si empressé de refermer le dossier?

Bruges va-t-elle sombrer dans le chaos ?

 

Van In n’est pas notre Maigret national plus sage en amour, mais il est tout aussi tatillon et l’écriture de Pieter Aspe le met bien son personnage en valeur. Ce commissaire est décidément très attachant, un peu fragile sous ses airs de vieux loup solitaire.

La double enquête est bien menée. C’est un bon moment.

 

 

Bibliographie Pieter Aspe

 

La Femme tatouée (2014)- Dernier tango à Bruges (2014)- 13 (2013)- L’Affaire du tarot (2013)

Le Message du pendu (2012)- Coup de pub (2012)- Pièce détachée (2011)-Le Tableau volé (2011)- La Mort à marée basse (2010)- De sang royal (2010)- Le Collectionneur d’armes (2009)

La Quatrième Forme de Satan (2009)- Les Masques de la nuit (2009)

Chaos sur Bruges (2008)- Le Carré de la vengeance (2008)

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus