Archive | Science Fiction Flux RSS de cette section

Le jardinier d’Otchakov

11 août

Le jardinier d’Otchakov

Andreï Kourkov, traduit du russe par Paul Lequesne

aux éditions Liana Levi, collection « Littérature étrangère », 336 pages

Wet Eye Glasses

Un voyage dans le temps comme je les aime…
Banlieue de Kiev en 2010, Igor traine sa trentaine dans l’oisiveté. Il rencontre Stepan Sadovnikov, un jardinier quinquagenaire tatoué qui loue ses services contre gîte et couvert. (Sadovnik signifie jardinier en russe). Ils forment tous deux une curieuse équipe sur les traces du passé de Stepan. Ils font entre autres découvertes celle d’une vieille valise contenant un costume de milicien russe des années 50. Un soir de fête d’anniversaire, pour faire le beau, Igor revêt l’uniforme. Et là, l’histoire à la Kourkov prend tout son sens…

Igor marche dans la rue faiblement éclairée, son pas s’alourdit, le paysage se modifie et… Il est Minuit, le voilà devant la cooperative vinicole d’Otchakov, ville perdue au bord de la mer Noire…

Présentation éditeur

Le rouble soviétique, le premier Spoutnik, Nikita Khrouchtchev… Pour Igor, tout ça, c’est de l’histoire ancienne. La trentaine débonnaire, il vit avec sa mère dans la banlieue de Kiev et préfère la perspective d’une soirée entre copains à celle d’un boulot ou d’un mariage. Le passé pourtant vient toquer à sa porte sous les traits d’un vagabond tatoué qui, en échange d’un lit de fortune, propose de s’acquitter des travaux de jardinage. Commence alors pour Igor une folle aventure où un vieil uniforme de milicien, sitôt enfilé, lui permet de franchir l’espace et le temps pour se retrouver dans la petite ville d’Otchakov, au bord de la mer Noire, en l’an 1957. Passé les premiers moments de doute sur sa santé mentale, Igor découvrira, outre les mœurs des bandits des années 50 et les charmes d’une poissonnière rousse, que l’histoire change de taille en fonction de qui cherche à l’endosser. Et qu’il n’est pas besoin d’être jardinier pour cultiver sa vraie nature.

Andreï Kourkov est né en Russie en 1961 et vit à Kiev. Il est aujourd’hui un écrivain ukrainien de langue russe. Très doué pour les langues (il en parle sept), il débute sa carrière littéraire pendant son service militaire alors qu’il est gardien de prison à Odessa… Son premier roman, Le Pingouin, remporte un succès international. Son œuvre est aujourd’hui traduite en 36 langues.

C’était Demain

1 juil

C’était Demain

Karl Alexander, traduit de l’anglais par Jean-Pierre Carasso et révisé par Julien Bétan

aux éditions Mnémos, 288 pages

image

Ce roman a été adapté au cinéma en 1979 et a obtenu le Grand prix et Antennes d’or au festival d’Avoriaz en 1980…

Le roman s’ouvre sur le meurtre sordide d’une prostituée dans les bas-fond londonien. Nous sommes en 1883…

H G Wells réunit ses camarades de promo pour une soirée arrosée. Il souhaite leur faire part de sa toute dernière innovation, sa machine à remonter le temps. Au petit matin la police frappe à sa porte…

Le désir de Wells est de découvrir que, grâce à la technologie, la société du futur vit dans un monde en paix. Propulsé en 1979, il n’est pas au bout de ses surprises.

Présentation éditeur

H. G. Wells, le fameux auteur de La Machine à explorer le temps et de La Guerre des Mondes, a bel et bien construit un appareil capable de voyager à travers les âges.

Quand il se décide à en faire une démonstration à ses amis du tout Londres de 1893, il est loin d’imaginer qu’un de ses hôtes, le chirurgien Leslie John Stephenson, est en réalité Jack l’Éventreur. Et lorsque Scotland Yard sonne à sa porte à la recherche du meurtrier, celui-ci s’empare de la machine et s’enfuit dans le futur – San Francisco, en 1979.

Wells, décidé à mettre fin à ses agissements et à le livrer à la justice, n’a d’autres choix que de partir à sa poursuite ; mais à son arrivée dans l’avenir, il va découvrir un monde qui, s’il ne manque pas de… charmes, fait montre d’une violence à même de faire passer Jack l’Éventreur pour un enfant de cœur…

« H.G. Wells pourchasse Jack L’Eventreur à travers le temps. Imaginez le résultat ! » L.A. Times

 

L’art dans la première de couverture

L’illustration de couverture a été conçue par Alain Brion… illustrateur de nombreuses couvertures de roman SF et Fantasy aux éditions Denoel, Gallimard… dessinateur de BD et auteur illustrateur d’albums pour la jeunesse notamment « Le ballon d’Alexandre » publié à L’école des Loisirs en 1999.

Difficile de choisir quelques photos parmi les nombreuses œuvres de cet artiste!

image image image image

L’enfant de Néandertal

1 juil

L’enfant de Néandertal

Thierry Béthune

aux éditions Albin Michel, 288 pages

image

 

 Dans une calanque près de Marseille, une adolescente découvre une grotte où gisent les corps miraculeusement préservés d’un groupe de néandertaliens dont celui d’une femme enceinte. Une jeune paléontologue et un brillant généticien participent au chantier de fouilles.

Vingt ans plus tard, un jeune homme Abel Inuk est traqué par un groupe d’hommes sans scrupule. Abel est le fils de la jeune paléontologue. Pour quelles raisons Abel doit-il fuir ?

Présentation éditeur

Il y a des milliers d’années, les derniers hommes de Néandertal s’éteignaient. Aujourd’hui, nous ne vivons plus qu’entre homo sapiens. À moins que la science ne soit parvenue à réveiller un enfant d’un sommeil de vingt-huit mille huit cent ans…

Dans une atmosphère à la Jurassic Park, un roman puissant et troublant qui explore le mystère des nos origines, la part d’ombre de l’espèce humaine.

Station Eleven

5 jan

Station eleven | Emily ST. JOHN MANDEL. 

Aux éditions Payot Rivages

Traduit de l’anglais (canada) par Gerard DE CHERGE
480 pages.
station eleven.indd
Résumé éditeur
Dans un monde où la civilisation s’est effondrée suite à une pandémie foudroyante, une troupe d’acteurs et de musiciens nomadise entre de petites communautés de survivants pour leur jouer du Shakespeare. Un répertoire qui en est venu à représenter l’espoir et l’humanité au milieu de la désolation.
Le roman évènement de la rentrée littéraire, finaliste du National Book Award aux Etats-Unis, qui fera date dans l’histoire de la littérature d’anticipation.

Mon avis

Aujourd’hui, Toronto, Elgin Theatre, Arthur Leander, acteur reconnu interprète du Roi Lear s’écroule sur scène. Au même moment les urgences des différents hopitaux de la ville sont submergées par l’arrivée de malades atteints de la grippe de Georgie, véritable pandémie, c’est l’Apocalypse. Les quelques rares survivants vont devoir lutter pour reconstruire un nouveau monde… l’ An I, guerre de clans, groupes essayant de reconstituer un semblant de civilisation et sectes font leur apparition. Il faut se battre pour survivre dans ce nouveau monde. Un groupe d’individus de tous âges a constitué une troupe La Symphonie Itinérante. Ces acteurs et musiciens parcourent leur territoire en interprétant Shakespear et Beethoven…

Par la construction du roman, le lecteur suit plusieurs personnages en lien avec Arthur Leander. L’auteur distille des indices pour constituer la toile qui les relient les uns aux autres.
Un très bon roman, qui par son ancrage dans le monde actuel, permet peut-être à ceux, qui comme moi, ont du mal avec ce genre littéraire, d’en apprécier sa lecture.

Corps désirable

26 oct

Corps désirable

Hubert Haddad, aux éditions Zulma, 168 pages

image

Présentation éditeur

« Un écrivain protéiforme dont le talent n’a pas fini de surprendre ses lecteurs fervents. » Livres-Hebdo

« Hubert Haddad s’empare du thème de la transplantation selon sa pente, littéraire et essentielle, pour élaborer une fiction qui touche à l’ontologie et à la tragédie. » La Règle du Jeu

C’est un sujet fascinant dont s’empare ici Hubert Haddad. Un célèbre neurochirurgien s’apprêterait à effectuer une greffe inouïe : transplanter la tête d’un homme sur le corps d’un autre…

Journaliste engagé, en lutte ouverte contre les trusts pharmaceutiques et les mafias de la finance, Cédric Allyn-Weberson vit avec Lorna une passion entière, charnelle, amoureuse. Jusqu’au jour où il se trouve confronté à une violence radicale, celle de perdre accidentellement l’usage de son corps. Se met alors en branle une machine infernale.

Roman au suspense continu, Corps désirable captive par la magie d’une écriture lumineuse qui donne à éprouver intimement les sensations les plus subtiles des personnages – questions lancinantes de l’amour, de l’incarnation du désir et des illusions de l’identité.

Face aux questions éthiques et existentielles soulevées par une actualité brûlante, entre extravagances de la science et quête d’identité, Hubert Haddad pousse la fiction-vérité dans ses ultimes retranchements. Plus que jamais, avec Corps désirable, l’auteur de Palestine ou du Peintre d’éventail nous bouleverse et nous emporte. Et c’est sans doute la marque de son œuvre que de recourir aux pouvoirs de l’imaginaire pour saisir sur le vif la complexité et les ambiguïtés d’une époque.

Mon avis

Une tête bien faite greffée sur un corps d’Apollon, question : des deux quel est le greffon ?

Lequel absorbera l’autre et réussira à imposer une nouvelle identité d’être humain?

Quelle est l’ incidence du corps sur le mental? De quelle manière l’esprit peut-il adopter le corps?

Ces questions s’imposent à la lecture de ce court roman. Cédric Erg, Centaure ou Minotaure ?

image  image

 

La Fin du Monde

20 mar

La fin du monde, Camille Flammarion,
Publié par Ernest Flammarion, 394 pages, 1894.

image

En résumé : La fin du monde, source: actusf.com.
Autour d’une histoire de probable fin du monde (cette comète-ci sera t’elle enfin la bonne?) l’auteur dresse la liste des fins possibles de notre planète et du système qui l’abrite. Il en profite aussi pour nous rappeler comment l’humanité a pu craindre depuis toujours ce que serait sa propre fin… Cet ouvrage est à la frontière du roman, de l’essai philosophique, et du documentaire scientifico-historique.
En 1893, dans la Revue illustrée (puis en 1894 aux éditions Flammarion), Camille Flammarion, astronome et vulgarisateur scientifique, évoque dans La Fin du monde d’un moyen de détruire la Terre qui connaît une fortune jamais démentie : une immense comète risque d’entrer en collision avec notre planète. La Fin du monde a des aspects apocalytptiques mais c’est aussi une anticipation car l’action se situe au XXVe siècle puis dans dix millions d’années. Flammarion décrit une société apaisée et guidée par la science mais il ne s’agit pas d’une pure utopie, on y trouve aussi la critique d’un monde devenu entièrement marchand, où même la presse est au service de l’argent avant de connaître l’apogée grâce à la science.

Mon avis
Première partie:
Nous sommes au vingt-cinquième siècle.
C’est à cette période qu’une comète verdâtre doit entre en collision avec la terre, plus précisément dans la nuit du 13 au 14 juillet.
« … C’était la terreur même suspendue au-dessus de toutes les têtes et s’avançant lentement, graduellement, épée formidable, inexorablement. Un dernier essai était tenté, non pour la détourner de sa route, – idée émise par la classe des utopistes qui ne doutent jamais de rien, et qui avaient osé imaginer qu’un formidable vent électrique pourrait être produit par des batteries disposées sur la face du globe qu’elle devrait frapper- mais pour examiner de nouveau le grand problème sous tous ses aspects, et peut-être rassurer les esprits- ramener l’espérance en découvrant quelque vice de forme dans les sentences prononcées… »
J’ai été agréablement surprise, la lecture est facile, mise à part quelques longueurs dans les chapitres 3, 4, 5, 6 qui relatent une conférence où différents orateurs, éminents scientifique se succèdent pour évoquer le sort réservé à la planète, géologues, physiciens, chimistes, biologistes, météorologistes, astronomes. Du concile du Vatican aux astronomes de la ville équatoriale de Mars, dans un message photophonique, bien que obscur, tous font part de leurs analyses. Pour mettre les populations à l’abris, l’auteur a imaginé un mode de déplacement, « …les transatlantiques aériens électriques assez nombreux et assez bien aménagés pour transporter des millions de voyageurs d’ici samedi.. »
Puis finalement, Le Choc (chap.7),  » les calculs définitifs ne s’étaient pas trompés d’un iota. Les deux voyageurs célestes, la Terre et la comète allaient se rencontrer, comme deux trains lancés l’un vers l’autre au fantastique et aveugle galop de la vapeur… lances l’un sur l’autre à la vitesse de cent kilomètres à l’heure chacun… Toute la voûte du ciel sembla se déchirer de haut en bas, et, par l’ouverture béante, on crut voir une gueule énorme vomissant des gerbes de flammes vertes, éclatantes; et l’on fut frappé d’un éblouissement si effroyable… Il y eut une multitude de morts »

Deuxième partie
L’avenir
« La terre avait continué de tourner, le soleil avait continué de briller; les petits enfants étaient devenus des vieillards; les siècles, les périodes séculaires s’étaient succédées; le Progrès, loi suprême avait conquis le monde ».
Dans cette deuxième partie, la plus intéressante, l’auteur, parfois visionnaire nous dépeint une société idéale, la femme devient l’égal de l’homme, encourageant la suppression des armées, les peuples de l’Europe se confédèrent en un seul État. Au vingt-cinquième siècle,  » le sentiment étroit de la patrie fut remplacé par le sentiment général de l’humanité, et la sauvagerie internationale fit place à une fédération intelligente ».
Après avoir atteint l’apogée, le déclin s’amorce… La Terre va-elle renaître?
Dommage que ce texte ne soit plus publié, mais il est disponible en version ebook gratuit, je vous le recommande.

 

 

1984 George Orwell

18 jan

1984 de George Orwell

image

Présentation éditeur
«De tous les carrefours importants, le visage à la moustache noire vous fixait du regard. BIG BROTHER VOUS REGARDE, répétait la légende, tandis que le regard des yeux noirs pénétrait les yeux de Winston… Au loin, un hélicoptère glissa entre les toits, plana un moment, telle une mouche bleue, puis repartit comme une flèche, dans un vol courbe. C’était une patrouille qui venait mettre le nez aux fenêtres des gens. Mais les patrouilles n’avaient pas d’importance. Seule comptait la Police de la Pensée.»

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus