Archive | Polar Flux RSS de cette section

Retour à Whitechapel

29 juil

RETOUR À WHITECHAPEL
La véritable histoire de Jack L’Éventreur
Michel Moatti
Aux éditions Hervé Chopin, 352 pages.

image

Quatrième de couverture
Automne 1941, Amelia Pritlowe est infirmière au London Hospital et tente de survivre aux bombardements de l’armée allemande. Lorsqu’elle reçoit la lettre posthume de son père, elle n’imagine pas qu’elle va devoir affronter un cataclysme personnel tout aussi dévastateur. Sa mère n’est pas morte d’une maladie pulmonaire comme elle l’a toujours cru. Sa mère, Mary Jane Kelly, a été la dernière victime de Jack l’Éventreur. Elle avait deux ans.
Mue par une incommensurable soif de vengeance, l’infirmière va se lancer dans une traque acharnée. Elle intègre anonymement la société savante d’experts « ripperologues », la Filebox Society, et va reprendre l’enquête depuis le début, reconstituer les dernières semaines de la vie de sa mère, suivre toutes les pistes et accepter tous les sacrifices pour retrouver celui qui reste encore aujourd’hui une énigme.

En deux mots: Enquête – Bas-fonds

Cette enquête très documentée nous transporte à l’époque victorienne et parallèlement dans le Londres de la seconde guerre mondiale durant le « blitz ».
La construction de ce roman est particulière. Chaque feuillet extrait des carnets d’Amelia Pritlowe trouve sa résonance dans un récit très documenté sur l’instruction des meurtres commis par Jack l’éventreur. Au fil de l’histoire l’auteur dévoile sa théorie sur ce personnage énigmatique.
Pour le côté historique, l’ambiance sombre des bas-fonds Londoniens est au rendez-vous, quand aux amateurs de polar et serial killer, ils seront servis avec une enquête pointilleuse.
Un très bon roman !

Les Huit coups de l’horloge

29 juil

Les huit coups de l’horloge
Maurice Leblanc
Policier / Thriller, édition originale Le Livre de Poche, 320 pages

ê^ion»°è^ˆç^Ðó^lash

Résumé éditeur
L’un des événements les plus incompréhensibles de l’époque qui précéda la guerre fut ce qu’on appela l’affaire de la Dame à la Hache. La solution n’en fut pas connue, et elle ne l’eût jamais été si les circonstances n’avaient pas obligé le prince Rénine – devons-nous dire Arsène Lupin ? – à s’en occuper, et si nous n’en pouvions donner aujourd’hui, d’après ses confidences, le récit authentique…
Le mobile ? Les cinq femmes avaient été entièrement dépouillées de leurs bijoux, porte-monnaie et objets de valeur. Mais on pouvait aussi bien attribuer le vol à des maraudeurs et à des passants, puisque les cadavres gisaient dans des endroits déserts. Devait-on supposer l’exécution d’une vengeance, ou bien d’un plan destiné à éliminer des individus ayant un lien entre eux, susceptibles, par exemple, de bénéficier d’un héritage ?

 

Présentation Wikipedia
Les Huit Coups de l’horloge est un recueil de 6 nouvelles et deux textes d’encadrement de Maurice Leblanc, mettant en scène les aventures d’Arsène Lupin, gentleman-cambrioleur.

La publication des nouvelles de ce recueil commence en décembre 1922 dans le périodique l’Excelsior. Le recueil paraît en librairie en août 1923.

Les huit textes de ce recueil ont un fil directeur. Pour distraire et séduire une jeune femme, Hortense Daniel, Arsène Lupin, sous l’identité du prince Serge Rénine, va s’attacher à résoudre huit énigmes en sa compagnie. Travaillant avec, pour ou contre la police, Lupin s’abstient de voler dans ces nouvelles.

L’utilisation du chiffre 8 est poussée à son paroxysme dans la nouvelle La Dame à la hache.

La première nouvelle, « Au sommet de la tour », sert d’introduction aux suivantes. À la fin de cette aventure, l’auteur justifie la trame de son recueil de la façon suivante: « Eh bien, voilà. Aujourd’hui, jour de la première aventure, l’horloge de Halingre a sonné huit coups. Voulez-vous que nous acceptions l’arrêt qu’elle a rendu, et que sept fois encore, dans un délai de trois mois, par exemple, nous poursuivions ensemble de belles entreprises ? Et voulez-vous qu’à la huitième fois vous soyez tenue de m’accorder ?… » [...] Il se tut. Il regardait les jolies lèvres qu’il voulait demander comme récompense, et il fut tellement sûr que la jeune femme avait compris, qu’il jugea inutile de parler de façon plus claire. »

En deux mots : Désuet -Finesse
Huit nouvelles composent ce roman.
La première « Au sommet de la tour » nous présente les deux personnages principaux et permet à l’auteur de justifier la trame de sont roman composé de sept autres aventures aussi diverses que surprenantes:
La Carafe d’eau
Thérèse et Germaine
Le Film révélateur
Le Cas de Jean-Louis
La Dame à la hache
Des pas sur la neige
Au Dieu Mercure, conclusion qui clôt le roman.

Ce roman policier du début du siècle dernier est construit de manière étonnante et très habile. Pour l’apprécier à sa juste valeur il faut en accepter son écriture que l’on qualifierait aujourd’hui d’un peu « vieillotte ».
Un très bon moment de lecture.

le Mystère de la chambre jaune

22 juin

Le Mystère de la chambre jaune, de Gaston Leroux aux éditions Bibebook, ebook gratuit.

le mystère de

Stangerson et sa fille Mathilde habitent le château du Glandier où ils poursuivent leurs recherches scientifiques. La presse annonce la tentative de meurtre sur Mathilde qui dormait dans la « Chambre Jaune ». Alerté par ses cris, son père n’a pas vu d’assassin dans la pièce qui ne comporte qu’une porte et une seule fenêtre grillagée.

Le jeune Rouletabille, reporter à l’Époque, se rend au Glandier avec Sainclair, son ami avocat. Ils y retrouvent M. de Marquet, le juge d’instruction obtus, Darzac, le fiancé de Mathilde à la conduite équivoque, le grand Fred Larsan, un policier renommé, et un mystérieux « homme vert »..

. Vingt ans avant Tintin, Rouletabille préfigurait le reporter débrouillard. Sa jeunesse l’emporte sur des personnages plus hauts sur l’échelle sociale, trop coincés dans leurs convictions : c’est un nouveau siècle qui s’annonce. Écrite en 1907 par l’un des pères du polar français, cette histoire demeure l’archétype du problème de local clos.

Le parfum de la Dame en Noir

22 juin

Le Parfum de la Dame en Noir, de Gaston Leroux aux éditions Bibebook, ebook gratuit.

le parfum de

On retrouve dans Le Parfum de la dame en noir tous les personnages du fameux Mystère de la chambre jaune. Grâce à Rouletabille, le mariage de Robert Darzac et de Mathilde Stangerson a enfin eu lieu et la mort de leur ennemi est officiellement constatée. A peine partie en voyage de noces, cependant, la belle Mathilde appelle Rouletabille à son secours. Leur impitoyable ennemi est réapparu! La situation devient alors angoissante : disparition, crime… Le mystère s’épaissit. Le jeune reporter Rouletabille aura besoin de tout son flair et de son intelligence hors pair pour venir à bout de cette véritable  » histoire du diable « .

L’île des chasseurs d’oiseaux

22 juin

L’île des chasseurs d’oiseaux, de Peter May aux éditions du Rouergue, collection Rouergue Noir, 375 pages

l'ile des chasseurs d'oiseaux

Quatrième de couverture
L’île des chasseurs d’oiseaux
Marqué par la perte récente de son fils unique, l’inspecteur Fin Macleod, déjà chargé d’une enquête sur un assassinat commis à Edimburg, est envoyé sur Lewis, son île natale, où il n’est pas revenu depuis dix-huit ans. Un cadavre exécuté selon le même modus operandi vient d’y être découvert. Cependant, dès l’autopsie effectuée par le médecin légiste, Fin ne croit plus à un lien entre les deux affaires.
Sur cette île tempétueuse du nord de l’Ecosse, couverte de landes, où l’on se chauffe à la tourbe, pratique encore le sabbat chrétien et parle la langue gaélique, Fin retrouve les acteurs de son enfance, à commencer par Ange, chef tyrannique de la bande dont il faisait partie. Marsaili, son premier amour, vit aujourd’hui avec Artair. Ce même Artair dont le père a perdu la vie en sauvant celle de Fin lors de l’expédition qui, chaque année, depuis des siècles, conduit une douzaine d’hommes sur An Sgeir, rocher inhospitalier à plusieurs heures de navigation, pour y tuer des oiseaux nicheurs.
Que s’est-il passé il y a dix-huit ans entre ces hommes, quel est le secret qui pèse sur eux et ressurgit aujourd’hui ?
Sur fond de traditions ancestrales d’une cruauté absolue, Peter May nous plonge au coeur de l’histoire personnelle de son enquêteur Fin Macleod. Fausses pistes, dialogues à double sens, scènes glaçantes : l’auteur tient le lecteur en haleine jusqu’à la dernière page.

Écrivain d’origine écossaise, naturalisé français depuis avril 2016, Peter May habite depuis une dizaine d’années dans le Lot Il a d’abord été journaliste avant de devenir l’un des plus brillants et prolifiques scénaristes de la télévision écossaise. Il y a quelques années, Peter May a décidé de quitter le monde de la télévision pour se consacrer à l’écriture de ses romans. Au Rouergue, six d’entre eux ont déjà été traduits, dans sa série chinoise : Meurtres à Pékin (2005, finaliste du Prix des lectrices de Elle,), Le Quatrième sacrifice (2006), Les Disparues de Shanghaï (2006), Cadavres chinois à Houston (2007, prix Intramuros 2007 du salon Polar & Co de Cognac), Jeux mortels à Pékin (2007) et L’Éventreur de Pékin (2008).

Jeux de mots

23 mai

JEUX DE MOTS
Ed McBAIN
Traduit par Jacques MARTINACHE
Presses de la Cité Etranger – Polars et Suspense, 324 p.

image

Résumé éditeur
Ils ont tous leur ennemi juré…

Sherlock Holmes avait son Moriarty, Rouletabille son Larsan, Fandor son Fantômas.
Pour Carella et ses collègues du 87e District, le génie du crime a un nom. Ou plutôt un surnom : El Sordo, The Deaf Man, autrement dit Le Sourd… On le croyait mort. Coucou, le revoilà ! A leur grand désarroi, les inspecteurs du 87è District reçoivent des messages sibyllins, qui semblent annonciateurs d’un mauvais coup grandiose. Steve Carella et ses collègues devront mettre en commun toutes les ressources de leurs cellules grises pour décrypter les petits mots qui leur parviennent à intervalles de plus en plus rapprochés. Une tâche d’autant plus ardue que leur adversaire se révèle être un virtuose de la langue, pour qui les anagrammes n’ont pas de secrets. Et qui, comme si cela ne suffisait pas, semble connaître tout Shakespeare sur le bout des doigts. Le barde de Stratford aurait-il quelque chose à voir dans le forfait que prépare celui sur lequel ils n’ont jamais réussi à mettre la main ?

Mon avis
Un bon moment de lecture.
Ce roman est l’avant dernier épisode de la série « 87eme district », c’est aussi la suite de « Cash cash » dans lequel Le Sourd, aidé de sa complice Gloria Tenford, détournent un chargement de drogue destiné à la destruction. Toutes les équipes du 87e sont sur les dents, Carella a du pain sur la planche… Il faut élucider le meurtre de Gloria, préparer les mariages de sa mère et de sa sœur, un de ses collègues se fait canarder par un snipper…
Des lettres anonymes, sous forme d’anagrammes signées Adam Fen sont livrées au commissariat, puis suivent des citations de Shakespeare. Il n’y a pas de doute, la clé est dissimulée dans ces billets…
Ce roman grouille de personnages dont le quotidien a autant de valeur que l’enquête. C’est le 55eme épisode et l’avant dernier de cet auteur décédé en 2005. Pour faire connaissance avec l’équipe ce n’est certainement pas le premier qu’il faut lire, bien que ce ne soit pas un problème. Les événements passés sont succinctement relatés tout au long du roman permettant au lecteur d’intégrer le groupe si il survit aux 70 premières pages…

 

L’affaire Jane Eyre

19 mai

L’affaire Jane Eyre
Aux éditions 10/18 domaine étrange.

image

Quatrième de couverture
Dans le monde de Thursday NeXT, la littérature fait quasiment office de religion. À tel point qu’une brigade spéciale a dû être créer pour s’occuper d’affaires aussi essentielles que de traquer les plagiats, découvrir la paternité des pièces de Shakespeare ou arrêter les revendeurs de faux manuscrits. Mais quand on a un père capable de traverser le temps et un oncle à l’origine des plus folles inventions, on a parfois envie d’un peu plus d’aventure. Alors, lorsque Jane Eyre, l’héroïne du livre fétiche de Thursday, est kidnappée par Achéron Hadès, incarnation du mal en personne, la jeune détective décidé de prendre les choses en main et de tout tenter pour sauver le romande Charlotte Brontë d’une fin certaine…

« Au croisement du roman policier et de l’uchronie déjantée, Jasper Fforde signe un ouvrage jubilatoire » Le Monde des livres.
Traduit de l’anglais par Roxane Azimi.
Mon avis
Première démarche, mon dico qui sème à tout vent… Uchronie déjantée, qu’es aquò?
uchronie: nom féminin
(du grec ou, non, et khronos, temps). Reconstruction fictive de l’histoire, relatant les faits tels qu’ils auraient pu se produire.

Après temps d’échauffement ou d’apprentissage, le lecteur est transporté dans un monde parallèle, une autre dimension…livresque.

L’histoire étonne par son originalité.
L’héroïne est Thursday Next, autrement dit Jeudi Prochain, elle est née… un jeudi.
Signe particulier: possède un Dodo première version appelé Pickwick, comme le monsieur d’un autre roman pour la jeunesse.
Sa mère, Wenesday, est née… un dimanche
Son père, il n’a pas de nom, son identité et son existence ont été oblitérées. ChronoGarde, il avait une tête à arrêter les pendules.
Elle, c’est une LittéraTec un « agent échelon 1 à OS-27, autrement dit détective à la Brigade Littéraire du Service des Opérations Spéciales basée à Londres. C’est loin d’être aussi glamour que ça en a l’air ».
Son job, traquer les voleurs et revendeurs d’éditions originales, authentifier une œuvre perdue, faire respecter les droits d’auteur. En matière de littérature, Thursday en connaît un rayon. Cependant elle a une préférence, une préférence pour Jane Eyre, allez savoir pourquoi…
Je me suis beaucoup amusée en lisant ce roman, « polar uchronien déjanté »…

Le sang des bistanclaques

20 mar

Le sang des bistanclaques d’Odile Bouhier
aux éditions Presse de la Cité Terre de France

image

Quatrième de couverture

A Lyon, chez les soyeux, une série de crimes allume le feu entre la police traditionnelle et la toute nouvelle police scientifique. Pour tout savoir sur les bistanclaques : onomatopée figurant le bruit des métiers à tisser des canuts !

Lyon, mai 1920. Une enquête est ouverte à la suite de la découverte du cadavre putréfié d’une vieille femme. Pour ne pas ternir la réputation de sa ville, rivale de Paris et ses Brigades du Tigre, le procureur confie l’affaire au tout nouveau laboratoire de la police scientifique de Lyon, le premier au monde, dirigé par deux experts : l’éminent professeur Hugo Salacan, et le commissaire Victor Kolvair, rescapé des tranchées. L’autopsie du corps révèle d’étranges sévices… Cette enquête criminelle dévoile deux visions de la police et de la science, dans une France en pleine mutation…Le Sang des bistanclaques est une formidable reconstitution du monde des soyeux et celui de la police, une plongée dans la société lyonnaise des Années folles. C’est aussi le parcours d’une folie individuelle, le portrait d’un enfant de la Croix-Rousse devenu tueur en série.

Scénariste formée à la Femis-Ensmis (Ecole nationale supérieure des métiers de l’image et du son), Odile Bouhier a déjà écrit, aux Presses de la Cité, Le Sang des bistanclaques (2011), De mal à personne (2012). La nuit, in extremis est son troisième roman.

Mon avis:

le mouvement du métier à tisser est constitué de 3 phases qui s’enchainent, au son elles font Bis-Tan-Clac.

Le sang des bistanclaques est un roman policier plutôt bien ficelé, bien que l’enquête mette du temps à trouver sa place. Nous faisons la connaissance de nombreux personnages qui vont servir la suite.

On y découvre les premiers pas de la toute nouvelle police scientifique avec le binôme Kolvair et Salacan. Apparait aussi une jeune psycho pathologiste Bianca qui étudie la démarche des meurtriers, la toute première profileuse.

Odile Bouhier nous conduit dans la cité lyonnaise, la bourgeoisie et l’univers des soyeux après la première guerre et ses blessures.

C’est un polar « de terroir » intéressant pour qui apprécie le genre.

J’ai passé un bon moment.

Little Bird

20 mar

Little Bird de Craig Johnson
Traduit par Sophie Aslanides, aux éditions Gallmeister, 400 pages

image

Quatrième de couverture

PRIX DU ROMAN NOIR NOUVEL OBS/BIBLIOBS
Après vingt-quatre années passées au bureau du shérif du comté d’Absaroka, dans le Wyoming, Walt Longmire aspire à finir sa carrière en paix. Ses espoirs s’envolent quand on découvre le corps de Cody Pritchard près de la réserve cheyenne. Deux années auparavant, Cody avait été un des quatre adolescents condamnés avec sursis pour le viol d’une jeune indienne, Melissa Little Bird, un jugement qui avait avivé les tensions entre les deux communautés. Aujourd’hui, il semble que quelqu’un cherche à se venger.
Alors que se prépare un blizzard d’une rare violence, Walt devra parcourir les vastes espaces du Wyoming sur la piste d’un assassin déterminé à parvenir à ses fins.

Avec Little Bird, premier volet des aventures de Walt Longmire, Craig Johnson nous offre un éventail de personnages dotés d’assez de sens du tragique et d’humour pour remplir les grandes étendues glacées des Hautes Plaines.

Little Bird, premier roman de la série Walt Longmire, a été couronné par le prix du roman noir Nouvel Obs/Bibliobs et sélectionné par LIRE parmi les meilleurs polars de l’année. La série télé Longmire rencontre un vif succès aux États-Unis depuis juin 2012 et en France depuis novembre 2013.

L’auteur

CRAIG JOHNSON a exercé des métiers aussi divers qu’officier de police, professeur d’université, cow-boy, charpentier et pêcheur professionnel. Il est l’auteur de la série Walt Longmire, qui compte cinq titres à ce jour, et possède un ranch sur les contre- forts des Bighorn Mountains, dans le Wyoming.

Mon avis

J’ai apprécié l’écriture, fine et précise de Craig Johnson. Il décrit ses personnages avec beaucoup d’affection, ce qui fait de Walt Longmire un être tres attachant. Ce n’est pas qu’un polar, c’est un voyage ! Ouaip !!!

L’ Amérique dans tous ses États: état du Wyoming

Célestin Louise, flic et soldat dans la guerre de 14-18

27 fév

Célestin Louise, flic et soldat dans la guerre de 14-18, de Thierry Bourcy aux editions Folio, 1110 pages.

image
Thierry Bourcy est scénariste, réalisateur et a créé le personnage de Célestin Louise qu’il entraîne dans des enquêtes faisant revivre avec force et émotion la période tragique de la guerre de 14-18. Le Gendarme scalpé est le cinquième volet des Aventures de Célestin Louise, flic et soldat, publiées par Nouveau Monde Éditions.
Quatrième de couverture

La cote 512 – L’arme secrète de Louis Renault – Le château d’Amberville – Les traîtres – Le gendarme scalpé.

«J’avais pensé au départ m’inspirer de l’esprit d’Arsène Lupin, dont les aventures ont bercé mon adolescence, mais très vite l’horreur des scènes que je découvrais a chassé cette idée. Célestin Louise, ni gentleman ni cambrioleur mais flic d’origine modeste, va porter sur la guerre et ses atrocités un regard qui, au fil des enquêtes, deviendra de plus en plus désabusé, sceptique, mais jamais cynique.»

Des tranchées boueuses aux hôpitaux de campagne, du feu de la mitraille aux embusqués de l’arrière, de la première ligne aux provinces endeuillées loin du front, le soldat Célestin Louise mène l’enquête alors qu’autour de lui le monde s’écroule.

La cote 512

En novembre 1914, Célestin Louise, affecté au 134ème régiment d’infanterie, va mener une enquête sur la mort étrange de son chef. Elle le mènera peu à peu loin du front, où il découvrira la terrible vérité.

123

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus