Archive | Humour Flux RSS de cette section

Maudit karma

29 juil

Maudit karma / roman
De David Safier
Traduit de l’allemand par Catherine Barret
A Vue D’ Oeil 16-17, 430 pages

image

Quatrième de couverture

Animatrice de talk-show, Kim Lange est au sommet de sa gloire quand elle est écrasée par une météorite. Dans l’au-delà, elle apprend qu’elle a accumulé beaucoup trop de mauvais karma au cours de son existence. Non seulement elle a négligé sa fille et trompé son mari, mais elle a rendu la vie impossible à son entourage. Pour sa punition, Kim se réincarne en fourmi. Et le pire reste à venir: de ses minuscules yeux d’insecte, elle voit une autre femme la remplacer auprès de sa famille. Elle doit au plus vite remonter l’échelle des réincarnations. Mais, de fourmi à bipède, le chemin est long. Kim devra surmonter bien des obstacles… et, au passage, revoir la plupart de ses conceptions sur l’existence !
Tour à tour incisif, léger et émouvant, Maudit Karma est un roman jubilatoire.

 

Lecture détente… Une journaliste réputée qui s’acoquine avec Casanova pour remonter l’échelle de la réincarnation, l’idée est originale et amusante pour un petit moment de détente !

Le cantique de l’apocalypse joyeuse

22 juin

Le cantique de l’apocalypse joyeuse, de Arto Paasilinna aux éditions Denoël & d’ailleurs, 320 pages.

le cantique de l'apocalypse joyeuse

Quatrième de couverture
Planète Terre, XXIe siècle. La fin du monde approche, le chaos est partout. Alors que l’économie s’éffondre, le pétrole vient à manquer, les communications sont coupées, les villes croulent sous les déchets et la famine s’étend, aggravée par l’explosion d’une centrale nucléaire russe. Des hordes de miséreux sillonent les continents. La troisième guerre mondiale est sur le point d’éclater… Pourtant, quelque part au fin fons des forêts du Kainuu, dans l’est de la Finlande, un étrange havre de paix et de prospérité demeure. C’est là que, quelques années plus tôt, au seuil de la mort, un vieux communiste militant, grand bouffeur de curés, a chargé son petit-fils Eemeli Toropainen de construire sur ses terres, pour le rachat de son âme, une église en bois copiée sur un modèle du XVIIIe siècle. Autour d’elle, une communauté de joyeux et délirants Finlandais s’est peu à peu formée : ensemble ils revisitent les techniques de subsitance de leurs ancêtres et la vie en autarcie, loin du monde en déconfiture.
Avec l’humour qu’on lui connaît, Arto Paasillinna plaide pour un certain retour au bon sens paysan, à une vie plus simple et plus proche de la nature, loin des diktats de la société de consommation.

Les mots stavkirke ou stavkyrkje sont formés des mots « pieu » (stav) et « église » (kirke ou kyrkje), en raison des grands pieux enfoncés dans le sol et supportant la structure de l’édifice.Borgund

Borgund, Finlande

L’église de Borgund, la plus ancienne des églises en bois de la Finlande, construite vers 1150.
En savoir plus sur http://www.larousse.fr/encyclopedie/images/Borgund_Finlande/1313712#YypWuiuZejvoBTIH.99

Les mille et une gaffes de l’ange gardien Ariel Auvinen

19 mai

LES MILLE ET UNE GAFFES DE L’ANGE GARDIEN ARIEL AUVINEN
Arto Paasilinna ; traduit du finnois par Anne Colin du Terrail
Edité par Denoël. Paris , 2014, 209 pages

image

Quatrième de couverture
On l’ignore, mais chaque année, dans l’église de Kerimäki en Finlande, a lieu un séminaire de formation des anges gardiens. Cinq cents d’entre eux y sont réunis et, en moins d’une semaine, l’ange Gabriel et ses assistants ont la lourde tâche de leur apprendre à protéger un mortel et à le guider sur le droit chemin.
Parmi les célestes apprentis se trouve Ariel Auvinen, ange aussi zélé que maladroit. Après sa formation théorique, Ariel est passé aux exercices pratiques. Pas très concluant : après avoir guidé sa protégée, une vieille dame un peu bigote, vers le bar local où elle s’est consciencieusement saoulée, il s’est essayé aux acrobaties aériennes, mais avec des ailes de dix mètres d’envergure ce n’est pas gagné !
On lui confie toutefois un mortel : Aaro Korhonen, homme en tous points respectable et capable de s’occuper seul de ses affaires. Même un ange aussi maladroit qu’Ariel Auvinen ne parviendra sans doute pas à semer la pagaille dans sa vie, et encore moins à l’exposer aux tentations du démon. C’est du moins ce que croit l’ange Gabriel…

Mon avis en deux mots : Ange – Démon
Sur une douzaine d’anges, dix se prénomment Gabriel, deux se prénomment Pierre. Mais au sein de cette joyeuse communauté batifolant et piaffant dans les cieux finnois, une seule de ces créatures ailées se nomme Ariel Auvinen ! L’ange Ariel Auvinen est un véritable cataclysme, une météorite dans un champ de blé balayé par le vent estival…son apprentissage est laborieux et sème la panique aux quatre coins du globe.
Avec une bonne dose d’humour, le lecteur participe à un road trip à bord de rutilants… corbillards. Arto Paasilinna ne manque pas d’imagination pour enchaîner les situations loufoques.
Un bon moment de lecture assuré !

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus