Archive | Jeunesse Flux RSS de cette section

Elle posait pour Picasso

17 juin

Elle posait pour Picasso

Béatrice Egémar, illustration d’Aurélien Police 

Aux éditions Gulf Stream, collection Courants Noirs, 256 pages

Mise en page 1

Voici un roman policier, mais pas que, pour la jeunesse. L’action se déroule à Paris en 1905. Émile 18 ans s’installe à Montmartre pour devenir poète, au Bateau Lavoir… Il y cotoie Picasso, Max Jacob, Guillaume Apollinaire. Dans ce décor, il va mener l’enquête et reconstituer les conditions du décès de Linda, jeune bouquetière qui posait pour Picasso.

Présentation éditeur
Une enquête en compagnie de Max Jacob et de Picasso au Bateau Lavoir.
Paris, 1905.
Émile, 18 ans, vient vivre à Paris pour devenir poète. Il s’installe sur la Butte Montmartre, dans un drôle d’atelier d’artistes, le Bateau Lavoir ; il fait la connaissance de son voisin, Pablo Picasso, de ses amis Max Jacob et Guillaume Apollinaire. Quand on apprend que Linda, une jeune bouquetière qui posait comme modèle, est retrouvée morte après être tombée du quatrième étage, tous pensent à un suicide, mais Émile, l’apprenti poète, n’est pas convaincu. Avec l’aide de Max Jacob et de la jolie Virginie, il va reconstituer la sombre histoire de la petite bouquetière. Aimait-elle encore Louis, le bel apache qui l’avait abandonnée ?Qui était son mystérieux amoureux qui lui avait promis une vie meilleure, loin des ruelles de la Butte ? Du cabaret du Lapin Agile aux ateliers d’artistes, Émile va découvrir l’envers de la vie de bohême. 

www.montmartre-addict.com: Tous les personnages de ce roman ont bel et bien existé, à commencer par Linda, peinte par Picasso. Le tableau « Fille à la corbeille de fleurs » figure aujourd’hui dans les collections du Baltimore Art Museum.

Elle posait pour Picasso dans Jeunesse wp86acb4a8_0f

Il s’agit malgré tout d’une fiction, et Linda n’est pas morte assassinée (même si elle connut un destin tragique). Le livre est cependant parfaitement documenté ; non seulement l’intrigue est haletante, mais en plus on apprend beaucoup de choses sur le quartier et on prend énormément de plaisir à s’y balader plus de 100 ans en arrière. Saviez-vous par exemple qu’il existait à l’époque une vacherie rue du Mont-Cenis ?

1330506652-paris-rue-du-mont-cenis Coup de cœur dans Polar

L’auteur a parfaitement su retranscrire l’esprit de Montmartre et de ses habitants « La Butte dominait Paris, du haut de ses cent trente mètres, et ses habitants la quittaient rarement. Il étaient Montmartrois avant d’être Parisiens ; la capitale était un autre monde, riche, agité, tapageur, et pour tout dire, différent« .

« Elle posait pour Picasso » est un roman pour la jeunesse, conseillé dès 13 ans ; le point de vue historique est particulièrement intéressant à cet égard. Mais même si vous avez largement passé l’âge de l’adolescence, il ne fait aucun doute que vous vous laisserez embarquer dans cette aventure ; un vrai polar historique pour toute la famille.

http://www.montmartre-secret.com: C’est Max Jacob qui donna son nom à la longue bâtisse de bois au toit presque plat qui lui rappelait les bateaux ancrés sur la Seine où les femmes venaient faire leur lessive.

ravignan-bateau-lavoir5.jpg

Photo d’un bateau-lavoir (un vrai)

L’histoire de ce lieu est bien connue. Nombreux furent les peintres qui y séjournèrent… Modigliani, Van Dongen, Derain… mais le phénix du Bateau-lavoir fut Picasso qui y vécut de 1904 à 1909. C’est là qu’il fit poser Gertrude Stein pendant plus de 60 séances, c’est là qu’il conçut les Demoiselles d’Avignon, manifeste du cubisme…

Ravignan-052.JPG Ravignan-030.JPG

Aujourd’hui l’endroit reste fidèle à son histoire et accueille des peintres étrangers.

Si l’on veut avoir une idée de ce qu’étaient ces ateliers, il suffit de tourner à gauche, rue d’Orchampt où en il en subsiste quelques-uns.

Lepic-Mire-Orchampt 078

Ateliers du Bateau-lavoir, rue d’Orchampt

A l’emplacement du Bateau Lavoir, il y eut jusqu’en 1830 une guinguette très appréciée des Parisiens qui venaient à la campagne se divertir et boire le petit vin de la Butte. Cette guinguette s’appelait Le Poirier sans Pareil, du nom d’un arbre exceptionnel dans les branches duquel était installée une table qui pouvait recevoir une douzaine de buveurs !

Aurélien Police est illustrateur indépendant et exerce dans divers domaines comme la réalisation de pochettes de disques, d’illustration d’articles de presse ou de couvertures de romans pour des éditeurs et des groupes internationaux ou encore l’illustration jeunesse. Il se sert de l’outil informatique comme d’un creuset pour y mêler toutes sortes de matières premières, brouillant les frontières entre différents média pour donner à ses images un rendu graphique qui lui est propre. Flirtant avec de nombreuses thématiques souvent associées au fantastique, au polar ou au merveilleux, il décline au travers de ses illustrations une vision toute personnelle de ces genres.www.aurelienpolice.com

Le secret de la rouelle

17 juin

Le secret de la rouelle, tome 1 « L’œil mauvais »

Marie-France Houdart, dessins de Diane de Bournazel

Aux éditions Maïade, 211 pages

image le secret de la rouelle 5

J’ai rencontré cette auteure lors de la Foire du Livre de Brive en 2011. Auteure locale et éditrice de la Maïade.

2 enfants Anna et Léo, découvrent dans un ruisseau un petit objet, une rouelle. «La rouelle en poche, Anna, Léo et leur fantastique petit chien blanc vont vous entraîner, à la recherche du Secret, dans un voyage toujours plus hallucinant.»

Une carte, un dictionnaire occitan, des jeux, des recettes, des chants et des illustrations font de ce roman un voyage dans le temps très tentant! Pour lecteur à partir de 10 ans et pour l’adulte souhaitant retrouver pour un temps son âme d’enfant!

Quatrième de couverture

« Et tant que vous n’aurez pas trouvé le Secret, tant que vous n’aurez pas réussi à lever la malédiction, jamais vous ne pourrez retourner dans votre temps ! » 
S’ils avaient pu penser que la découverte d’un petit objet rond dans un ruisseau les entraînerait dans des aventures d’étape en étape plus incroyables…
“Ils“ ? Une fillette, Anna, habitant quelque part en Limousin. Et lui, Léo, son cousin de Paris. Tout les oppose. Et voilà que cette petite chose, cette étrange rouelle va bouleverser leur vie.
Sorcière, Meneur de loups, Chasse volante, Dame blanche, sans oublier le fabuleux petit Chien blanc qui les guide, vont leur faire remonter les siècles à la découverte de la vie inimaginable menée par leurs ancêtres, sous le regard de cet Œil mauvais qui les harcèle sans relâche. Parviendront-ils à trouver le Secret de la rouelle et à délivrer le pays de la malédiction qui l’oppresse ?

Au-delà de cette invraisemblable aventure, Marie-France Houdart nous entraîne dans une fantastique mais véridique fresque d’histoire, l’histoire d’un village perdu du pays Limousin, où la survie était si difficile que partir semblait souvent nécessité. Sera-t-il sauvé par ces deux enfants?

Marie-France Houdart
est ethnologue. Elle a vécu en Algérie, en Lorraine, au Pérou, avant de s’installer en Corrèze.
Elle a écrit et édité de nombreux ouvrages qui parlent de la vie, des coutumes et de l’histoire de tous ces pays :
Pays et paysans du Limousin
Comprendre le pays limousin
Des Andes au Limousin
Arbres de mai…
Aujourd’hui, elle a choisi de raconter, à sa façon, aux jeunes et à ceux qui le sont toujours, l’histoire de ce pays où elle a choisi de vivre.

Le secret de la rouelle dans Jeunesse sr1%2007

Diane de Bournazel
est peintre, illustratrice (Gallimard, L’école des loisirs, Al Manar…),
créatrice de livres d’artiste.
Elle peint, colle, plie, découpe et raconte, de manière rare, notre éternelle histoire où rêve et réalité se fondent. La lune, une fleur, un arbre, deux enfants sur un chemin, un pont, un ruisseau, une petite roue qui tourne, et tout s’envole.

le secret de la rouelle 2le secret de la rouelle 3le secret de la rouelle 4

Les lectures d’Edgar

28 avr

Mon Poussin

Akiko Hayashi, Kiyoshi Soya

aux éditions L’ école des loisirs, 20 pages cartonnées 

image

 

Mais où va mon poussin? Il va faire nuit, le soleil se couche et les étoiles illuminent le ciel. C’est l’heure de dormir, Maman est tout près de toi…

Une petite histoire, toute simple que mon petit-fils Edgar, tout juste un an,  adore ! Si, si, il écoute et regarde les images avec beaucoup d’intérêt. Il ne l’a pas encore dévoré!

image

Mes poules parlent

8 mar

Mes poules parlent

Michel Besnier, illustrations de Henri Galron

aux éditions Møtus collection Pommes Pirates Papillons, recueil de poèmes.

image

Superbe recueil,  papier grisé gros grain. Charmantes feuilles. Encre de Chine à dessein

Pour le « powète », c’est une prouesse. Dans notre tête, de la délicatesse.

Par ces quelques mots, je me surprends à clamer tout haut Quand poules auront des dents!

Présentation éditeur 

Question d’un poussin à sa mère :
« Est-ce que tu me câlines assez? »
Mes poules parlent dans Jeunesse ph1


Après Le Verlan des Oiseaux et Le Rap des Rats
c’est de caquetage qu’il s’agit dans ce troisième volume écrit par Michel Besnier pour notre collection Pommes Pirates Papillons. Ce recueil est pareillement inventif et drôle, avec une rare exigence et une immense liberté. Et comme dans Le Rap des Rats , on retrouve cette complémentarité et cette incroyable connivence entre le poète et l’illustrateur.

 

 

 

 

 

 

Quatrième de couverture

Ce n’est pas toujours rose
D’être les poules d’un powète

Il écrit sur nous
Des sornettes

Mais oublie de changer l’eau
Ou jette le grain sans nous voir

Il nous met en mots
Il nous met au four

Et prétend nous aimer

 

Les Frères Moustaches

5 mar

Les Frères Moustaches

Alex Cousseau, illustrateur Charles Dutertre

aux éditions Rouergue, album jeunesse, à partir de 7 ans.

image image

L’oppression et la privation de la liberté d’expression sont des sujets difficiles. Dans cet album ces thèmes sont abordés avec une simplicité teintée d’humour. La gravité du sujet apparaît dans les nuances sépias de l’illustration, seuls le nez vert des Frères Moustaches apportent une lueur d’espoir.

BRÈVE PRÉSENTATION PAR L’ÉDITEUR
Les frères Moustaches sont trois, ils sont dix, ils sont mille…frères, sœurs, cousins, neveux et nièces, c’est une grande famille. Et quand il le faut, ils sont là pour dire non. Non au pouvoir d’un Président-dictateur galactique Pour cela ils taillent rabotentet cousent. Ils raillent, escamotent et osent et s’exposent à la punition terrible du Président-dictateur galactique. Un album qui parle de la liberté d’expression et de tous ces “clowns” nécessaires qui ont de tout temps dénoncé les travers et excès du pouvoir sous un angle théâtral.

Extrait
Avertissement:
Les Frères Moustaches existent.
Dans un pays qui s’appelle la Birmanie, ils symbolisent aux côtés d’Aung San Suu Kyi, prix Nobel de la paix, la résistance populaire à l’oppression. Depuis plus de vingt ans, ils défient le pouvoir avec une seule arme: le rire.
 » Il n’y aura jamais de prison assez grande pour enfermer les frères Moustaches du monde entier. Sa Majesté Guignol 1er, le Général des Cornichons et le Président-Directeur-Galactique perdraient moins de temps en se cachant eux-mêmes au fond d’un cachot. »

 

Secrets d’étoffes

27 fév

Secrets d’ étoffes

Claude Fauque et Anne Lascoux avec les illustrations de Charlotte Gastaut

Aux éditions Albin Michel, 126 pages

image

Une véritable broderie poétique élaborée au fil de petits contes tissés, d’ici et d’ailleurs.

À partir de 8 ans, à découvrir absolument.

image

 

image

 

Billet des auteures

« Que mon conte soit beau et se déroule comme un long fil »: ainsi commence joliment un conte berbère.

Fort souvent, en tous pays, les contes populaires font appel aux textiles, du fil au vêtement en passant par l’étoffe; savoir-faire et métiers sont fréquemment évoqués. L’histoire des textiles aurait-elle trouvé un terrain d’entente avec le monde imaginaire des contes? Peut-être, car nous y voyons défiler des portraits de femmes très différentes, mais qui toutes, à travers leurs désirs, leurs refus, leur sens de l’humour, leur créativité artistique…ont un lien avec le textile. L’affaire valait la peine qu’on s’y penche!

Dans un tissage à quatre mains, celles de la conteuse et celles de l’historienne, nous avons tenté de montrer combien la symbolique, la poésie et l’a-propos des contes choisis ici sont encore vivants. Et savent toujours nous toucher au plus profond de notre humanité.

A. L. C. F.

Présentation éditeur 

Fort souvent, les contes populaires font appel au textile ; le fil, les étoffes, les vêtements ou encore les métiers et savoir-faire ont un rôle bien entremêlé à la trame du récit… Partant de ce constat, les auteures ont associé leurs talents de conteuse et de spécialiste en textile pour imaginer ce livre comme un « tissage à quatre mains ».

Ces 24 contes, à découvrir ou à redécouvrir, nous viennent d’Europe, de Chine, d’Arménie, du Rwanda… Les étoffes, les parures, y sont au centre et nous montrent à quel point leur symbolique, leur poétique sont actuelles. Un éclairage documenté sur l’histoire fascinante des étoffes évoque ensuite la domestication du fil et la maîtrise du tissage, la transmission de mère en fille, les croyances et maléfices, les parures princières et la valeur des étoffes…

14-18: UNE MINUTE DE SILENCE À NOS GRANDS-PÈRES COURAGEUX

20 fév

14-18 : UNE MINUTE DE SILENCE À NOS ARRIÈRES GRANDS-PÈRES COURAGEUX
AUTEUR : THIERRY DEDIEU
ILLUSTRATEUR : THIERRY DEDIEU
EDITEUR : SEUIL JEUNESSE

image

Une écriture tremblante
Un champ de bataille, un lièvre aux oreilles dressées, première double page.
Un cheval, le champ de bataille, les tranchées, deux soldats, un blanc, un noir.
Un char, le lièvre détalant.
Le champ de bataille, un corbeau.
Pas de verbe pour décrire l’horreur pressentie…
Gueules cassées… Des corbeaux.
Puis la lettre d’une femme amoureuse, inquiète.
Sublime roman jeunesse à ne pas mettre entre toutes les mains.

BRÈVE PRÉSENTATION PAR L’ÉDITEUR (Ricochet.org)
Le livre s’ouvre sur cette confidence : « Chère Adèle, il n’y a plus de mots pour décrire ce que je vis. » S’ensuit une série d’illustrations saisissantes, réalisées au pastel dans des tons sépia, dénonçant l’atrocité de la guerre, sa solitude, les peurs et angoisses qu’elle génère, ses dommages, et ses morts. À la fin de l’ouvrage, une enveloppe se trouve sur la page de garde. Elle contient une longue lettre d’Adèle, en réponse aux quelques mots de Gustave.

L’AUTEUR : THIERRY DEDIEU
Thierry Dedieu a réalisé une quarantaine d’albums au Seuil Jeunesse. Auteur prolifique, il consacre à chacun de ses livres un style très différent et une écriture ciselée. Il a reçu de nombreux prix, notamment le prix spécial Sorcières en 2010, récompensant l’ensemble de son oeuvre.

image

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus