Accueil Emprunts Le dernier homme

Le dernier homme

0
0
233

Le dernier homme

Margaret Atwood

Traduit de l’anglais (Canada) par Michèle Albaret-Maatsch

Aux éditions Robert Laffont collection Pavillons

9782221101018ORI

porcon : animal sur lequel on greffe des organes humains

Le projet porcon visait à produire une gamme d’organes humains irréprochables dans un modèle transgenique de porc knock-out. Ces organes étaient destinés à faciliter les transplantations et à limiter les rejets, mais aussi à résister à des agressions de microbes opportunistes et de virus dont les souches se multipliaient d’années en années. Un gène de croissance rapide était introduit dans leur génome afin que le cœur, le foie et les reins des dits porcons arrivent plus vite à maturité… « 

Quel roman foisonnant !

Ce roman d’anticipation s’attache encore une fois à décrire les travers de notre société, la conduisant à sa perte.

 

Présentation éditeur

Un chef-d’oeuvre d’anticipation, au même titre qu’Orange mécanique et Le Meillèur des mondes.

Renouant avec la tradition des Huxley, Orwell, Bradbury et de sa Servante écarlate, Margaret Atwood nous plonge dans un univers à la fois familier et terrifiant. Un monde dévasté à la suite d’une catastrophe écologique sans précédent, où se combinent des conditions climatiques aberrantes, des manipulations génétiques délirantes et un virus foudroyant prompt à détruire l’ensemble de l’humanité. D’ailleurs, c’est presque fait : d’êtres humains, au début du Dernier Homme, il ne reste que Snowman, lequel est confronté à d’étranges créatures génétiquement modifiées – les Crakers, une nouvelle race d’ « humains » programmés pour n’être sujets ni à la violence, ni au désir sexuel, ni au fanatisme religieux-, et à des animaux hybrides qui s’appellent désormais porcons, louchiens ou rasconses… Ce monde visionnaire, c’est presque le nôtre…

Pamphlet politique, conte prophétique : avec son humour noir et son intelligence acérée, un souffle romanesque inouï et une générosité contagieuse, le « meilleur des mondes » glorieusement inventif de Margaret Atwood nous tend un miroir saisissan t de vérité.

 

 

Charger d'autres articles liés
  • Trousse d’écolier

      Trousse 22 x 10 x 8 60 x 30 de Jean usagé 60 x 30 de cotonnade 60 x 30 de thermocollant …
  • Petite robe Pétale

      Cette petite robe en cotonnade pour une fillette de 3 ans, est taillée en forme de trapè…
  • Chamboule tout !

    Chamboule tout ! Jo Hoestlandt, Lucie Placin Éditions Les Albums Casterman Si l’on m…
Charger d'autres écrits par Joce Lyne
  • Roule, Ginette !

    Roule, Ginette ! Anne Dory et Mirion Malle Aux éditions La ville brûle, collection Jamais …
  • Ana Ana Je ne veux pas être une princesse

    Ana Ana – Je ne veux pas être une princesse Alexis Dormal scénarios et dessins Domin…
  • Adieu Doudou

    Adieu Doudou Frédérique Elbaz pour le texte Isaly pour l’illustration Aux éditions d…
Charger d'autres écrits dans Emprunts

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Le Fifre

Le Fifre Édouardo Manet Aux éditions Écriture, 264 pages Edouardo Manet romancier et drama…