Accueil Emprunts La Tristesse des éléphants

La Tristesse des éléphants

0
0
140

La Tristesse des éléphants
Jodi Picoult
Traduit de l’anglais (États-Unis) par Pierre Girard
Aux éditions Actes Sud, collection Babel, 528 pages

9782330109578

« Je me suis dit maintes fois, en écrivant ce livre, que les éléphants pourraient bien être plus évolués que les humains – quand j’etudiais les façons dont ils font leur deuil, le savoir-faire des mères avec leurs petits, et leurs souvenirs. Si vous retenez quelque chose de ce roman, j’espère que ce sera une conscience plus affirmée de l’intelligence cognitive et émotionnelle de ces magnifiques animaux- et la certitude que c’est à nous qu’il revient de les protéger.

Ce roman extrêmement documenté, construit comme un polar, met en scène quatre personnages qui s’expriment sur leurs pertes et leurs quêtes, quatre personnages et quelques pachidermes…

L’intrigue est bien menée et le dénouement surprenant.
Le fil conducteur est la disparition d’Alice Metcalf, jeune chercheuse qui s’intéresse à l’étude de la mémoire et l’empathie chez les éléphants. Dix ans plus tard, sa fille Jenna, âgée de treize ans, convoque une voyante, Serenity qui a connue son heure de gloire médiatique et un ex-policier, Virgil, détective privé alcoolique. À eux trois ils remontent le fil de l’enquête, bâclée à l’époque, et tentent de retrouver la trace d’ Alice, possiblement impliquée dans un meurtre.
Un très beau roman faisant la part belle aux éléphants.

Présentation éditeur
Jenna avait trois ans quand a inexplicablement disparu sa mère Alice, scientifique et grande voyageuse, spécialiste des éléphants et de leurs rituels de deuil. Dix années ont passé, la jeune fille refuse de croire qu’elle ait pu être tout simplement abandonnée. Alors elle rouvre le dossier, déchiffre le journal de bord que tenait sa mère, et recrute deux acolytes pour l’aider dans sa quête : Serenity, voyante extralucide qui se prétend en contact avec l’au-delà ; et Virgil, l’inspecteur passablement alcoolique qui avait suivi – et enterré – l’affaire à l’époque.

Dosant subtilement suspense, romance et surnaturel pour évoquer l’amour filial, l’amitié et la perte, «La Tristesse des éléphants» émeut et surprend jusqu’à son finale, aussi haletant qu’inattendu.

  • CE MATIN-LÀ

    CE MATIN-LÀ Gaëlle Josse Aux éditions Noir sur Blanc, collection Notabilia 224 pages Bonjo…
  • Plic ploc banquise

    Plic ploc banquise Claire Garralon Aux éditions MeMo Lecture pour une louloute Petit manch…
  • Bitna, sous le ciel de Séoul

    Bitna, sous le ciel de Séoul J. M. G. Le Clézio Aux éditions Stock, collection La Bleue, 2…
Charger d'autres articles liés
  • CE MATIN-LÀ

    CE MATIN-LÀ Gaëlle Josse Aux éditions Noir sur Blanc, collection Notabilia 224 pages Bonjo…
  • Edna O ‘Brien

  • Je veux mon p’tit pot

    Je veux mon p’tit pot Tony Ross, traduit de l’anglais (Royaume-Uni) par Pascal…
Charger d'autres écrits par Joce Lyne
  • Je veux mon p’tit pot

    Je veux mon p’tit pot Tony Ross, traduit de l’anglais (Royaume-Uni) par Pascal…
  • Le raton laveur qui ne voulait pas se laver

    Le raton laveur qui ne voulait pas se laver Soledad Bravi Aux éditions L ‘École des …
  • Plic ploc banquise

    Plic ploc banquise Claire Garralon Aux éditions MeMo Lecture pour une louloute Petit manch…
Charger d'autres écrits dans Emprunts

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Les prophètes du fjord de l’Éternité

Les prophètes du fjord de l’ Éternité Kim Leine traduit du danois par Alain Gnaedig …