L’autre Rimbaud
David Le Bailly
Aux éditions Iconoclaste, 304 pages

rimbaud_plat1-avec-bande

Il se prénomme Frédéric et il est l’autre Rimbaud, renié, ignoré. Il est l’aîné de la fratrie, un an plus âgé qu’Arthur, enfants ils étaient complices. Peu à peu la rancune s’est insinuée, pourquoi ?
Pourquoi cet être simple, souriant et bon vivant a-t-il été effacé, des photos de famille puis de la mémoire collective ?
L’auteur remonte le fil du temps, rembobine l’histoire pour, sur l’échiquier familial, remettre en place l’autre Rimbaud.
C’est un récit très documenté, une enquête minutieuse, rondement menée et bien ficelée qui lève le voile sur un secret de famille longtemps entretenu par les biographes d’Arthur.

Présentation éditeur
Une révélation sur l’un des plus grands mythes de la littérature française Un roman singulier où la fiction se mêle à l’enquête.

La photo est célèbre. Celle d’un premier communiant, cheveux ramenés sur le côté, regard qui défie l’objectif. Ce garçon-là s’appelle Arthur Rimbaud. Ce qu’on ignore, c’est que, sur la photo d’origine, pose à côté de lui son frère aîné, Frédéric.

Cet autre Rimbaud a été volontairement rayé de l’image, comme il a été oublié par les plus grands spécialistes du poète. Pourtant, les deux frères furent d’abord fusionnels, compagnons d’ennui dans leurs Ardennes natales, auprès d’une mère acariâtre abandonnée par son mari. Puis leurs chemins se sont séparés. L’un a été élevé au rang de génie, tandis que l’autre, conducteur de calèche vu comme un raté, fut ostracisé par sa famille, gommé de la correspondance d’Arthur et dépossédé des droits sur son oeuvre.

Alors qu’on croyait tout savoir de la famille Rimbaud, il restait donc ce secret, que David Le Bailly nous dévoile dans un livre unique, jonglant entre enquête et roman. Durant plusieurs mois, il s’est plongé dans les archives, a arpenté les rues de Charleville et les paysages sans relief du sud des Ardennes, retrouvant même les rares descendants de Frédéric Rimbaud. Entre les pages, l’auteur vient habilement glisser sa voix de fils unique pour s’interroger sur la complexité des rapports familiaux.

  • Les Groneuneux

    Aujourd’hui c’est Mercredi, jour des petits… Les Groneuneux Michaël Esco…
  • La Lectrice Disparue

    La Lectrice Disparue Sigríður Hagalin Björnsdóttir Traduit de l’islandais par Éric B…
  • Sans le A

    Sans le A L’anti abécédaire Michaël Escoffier, Kris Di Giacomo Aux éditions L’…
Charger d'autres articles liés
  • Les Groneuneux

    Aujourd’hui c’est Mercredi, jour des petits… Les Groneuneux Michaël Esco…
  • La Lectrice Disparue

    La Lectrice Disparue Sigríður Hagalin Björnsdóttir Traduit de l’islandais par Éric B…
  • Sans le A

    Sans le A L’anti abécédaire Michaël Escoffier, Kris Di Giacomo Aux éditions L’…
Charger d'autres écrits par Joce Lyne
  • Les Groneuneux

    Aujourd’hui c’est Mercredi, jour des petits… Les Groneuneux Michaël Esco…
  • La Lectrice Disparue

    La Lectrice Disparue Sigríður Hagalin Björnsdóttir Traduit de l’islandais par Éric B…
  • Madame Einstein

    Madame Einstein Marie Benedict Traduit de l’anglais (américain) par Valérie Bourgeoi…
Charger d'autres écrits dans Emprunts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Hiver à Sokcho

Hiver à Sokcho Élisa Shua Dusapin Aux éditions Zoé, 140 pages Un très bon moment de lectur…