« Grace » roman de Paul Lynch

Traduit de l’anglais (Royaume-Uni) par Marina Boraso

Aux éditions Albin Michel, 496 pages

ppm_medias__image__2019__9782226392169-x

Je viens de terminer « Grâce » de Paul Lynch. Nous sommes en Irlande en 1845, la Famine sévit et ravage le pays. Les paysans abandonnent leurs fermes et prennent la route à la recherche d’un peu de nourriture pour survivre. Grace, l’aînée de la famille, pour ramener quelques pièces, vêtue de guenilles d’homme s’en va par les chemins suivie de son jeune frère. Habitée par la peur du lendemain, elle marche du Donegal à Limerick, à travers la lande et les tourbières, dormant dans des abris de fortune et glanant quelques graines et tubercules pour se nourrir…
Un très beau roman, l’écriture toute en finesse révèle pudiquement la misère humaine, la détresse de ces irlandais vivant sous le joug britannique, l’innocence de l’adolescence menée à mal pour le profit de certains.

Présentation éditeur

Irlande, 1845. Par un froid matin d’octobre, alors que la Grande Famine ravage le pays, la jeune Grace est envoyée sur les routes par sa mère pour tenter de trouver du travail et survivre. En quittant son village de Blackmountain camouflée dans des vêtements d’homme, et accompagnée de son petit frère qui la rejoint en secret, l’adolescente entreprend un véritable périple, du Donegal à Limerick, au cœur d’un paysage apocalyptique. Celui d’une terre où chaque être humain est prêt à tuer pour une miette de pain.

Après Un ciel rouge, le matin et La Neige noire, le nouveau roman de Paul Lynch, porté par un magnifique personnage féminin, possède une incroyable beauté lyrique. Son écriture incandescente donne à ce voyage hallucinatoire la dimension d’une odyssée vers la lumière.

« Paul Lynch, doté d’un style plein d’audace, grandiose et hypnotique, est de ces écrivains qui osent plonger dans les recoins les plus ténébreux de l’âme humaine. » The Irish Times

 

 

  • Soixante jours

    Soixante jours Sarah Marty Aux éditions Denoël, 279 pages. Un roman? Une histoire, l&rsquo…
  • Des hommes couleur de ciel

    On dit l’été propice aux lectures légères, cependant il est des lectures qu’il…
  • San Perdido

    « San Perdido » David Zukerman aux éditions Calmann Levy, 411 pages.…
Charger d'autres articles liés
  • Soixante jours

    Soixante jours Sarah Marty Aux éditions Denoël, 279 pages. Un roman? Une histoire, l&rsquo…
  • Des hommes couleur de ciel

    On dit l’été propice aux lectures légères, cependant il est des lectures qu’il…
  • San Perdido

    « San Perdido » David Zukerman aux éditions Calmann Levy, 411 pages.…
Charger d'autres écrits par Joce Lyne
  • Soixante jours

    Soixante jours Sarah Marty Aux éditions Denoël, 279 pages. Un roman? Une histoire, l&rsquo…
  • Des hommes couleur de ciel

    On dit l’été propice aux lectures légères, cependant il est des lectures qu’il…
  • San Perdido

    « San Perdido » David Zukerman aux éditions Calmann Levy, 411 pages.…
Charger d'autres écrits dans Emprunts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Les amochés

Les amochés Nan Aurousseau Aux éditions Buchet-Chastel, 330 pages Abdel Ramdanketif mène u…