Les lectures des otages

Yôko Ogawa, traduit du japonais par Martin Vergne

Aux éditions Actes Sud, 192 pages

9782330005238

Huit otages, huit nouvelles plus une, celle de la personne chargée d’enregistrer chaque histoire qui, le soir, se racontent dans la geôle.
Une vision, à distance de ce qui, pour ces oubliés de la vie, donne un sens à l’instant.
Les nouvelles contées paraissent anecdotiques, ces otages ne survivront pas l’assaut censé les délivrer.

Présentation éditeur

Huit touristes japonais ont été pris en otages dans une région montagneuse et désolée. Après l’assaut d’une brigade anti-terroriste, la cabane où ils sont retenus prisonniers est totalement détruite, il n’y a aucun survivant. Seul un enregistrement atteste de leur existence en ces lieux. Des lectures semble-t-il : des textes énoncés à haute voix par chacun d’entre eux pour surmonter la peur et tenter d’échapper à l’ombre béante de la mort.

  • Dakota Song

    Dakota Song Ariane Bois Aux éditions Belfond, collection Pointillés, 448 pages Un roman à …
  • Le Maître des poupées et autres histoires terrifiantes

    Le Maître des poupées et autres histoires terrifiantes Joyce Carol Oates, traduit de l&rsq…
  • Dans la forêt

    Dans la forêt Jean Hegland Aux éditions Gallmeister, 300 pages Une famille, le père, la mè…
Charger d'autres articles liés
  • Friday anew

    Un p’tit dernier avant de ranger les pulls dans les armoires ! « Friday a…
  • Châle « Saut de la Bergère »

    Châle « Le Saut de la Bergère » aux couleurs automnales, une petite …
  • Masque tissu

    Fournitures : 2 carrés 20×20 de tissu de coton serré 2 x 20 cm d’elastique Fil …
Charger d'autres écrits par Joce Lyne
Charger d'autres écrits dans Emprunts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Toute la lumière que nous ne pouvons voir

Anthony Doerr, traduction de Valerie Malfoy Éditions  Albin Michel, 624 pages. Prix Pulitz…