Un enfant de l’amour

8 mar

IMG_155207207977F

« Un enfant de l’amour » de Doris Lessing traduit par Isabelle D. Philippe,

aux éditions Flammarion 192 pages.

L’amour absolu existe-t-il ? Le héros de ce trop court roman va l’éprouver aux limites du supportable. Jeune homme rêveur, poète amoureux des livres, son existence n’est qu’ une longue attente, une blessure permanente pansée de compromis. ❤️

MarsAuFeminin n°3

Présentation éditeur
Londres, été 1939. James Reid, jeune homme rêveur et qui ne vit que par les livres, embarque pour l’Inde avec son régiment. Un voyage infernal, entre solitude, ennui et maladies, commence. Pourtant, lors d’une escale au Cap, sa vie bascule : il croit trouver en Daphne, épouse de militaire qui l’ héberge, la femme idéale, l’ange dont il rêvait, le grand amour dont la littérature lui a inspiré le désir quasi mystique. La réalité est tout autre. Dans ce court roman, Doris Lessing met toute sa puissance de conteuse au service de ses thèmes de prédilection : les désillusions de l’amour, le fossé entre fantasme et réalité, et la démission des hommes, plus à l’aise dans le monde des idées que dans la vraie vie.

Doris Lessing est née en Perse en 1919 et à vécu une grande partie de son enfance au Zimbabwe. Célèbre des son premier livre, « Vaincue par la brousse » (1950). Lauréate du Prix Nobel en 2007, elle est l’auteure d’une quarantaine d’ouvrages parmi lesquels le célèbre « Carnet d’or » (Prix Medicis étranger).

 

Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus