«Le nez» Nikolaï Gogol

FB_IMG_1517166033199

Le barbier Iakovlievitche découvre un nez dans le pain de son petit déjeuner, il tente de s’en débarrasser en voulant le jeter du haut d’un pont, dans la Neva… peine perdue, il est surpris par un gendarme. Au même instant, à son réveil, l’assesseur de collège Kovaliov constate la perte de son nez…
Un texte surprenant et déjanté sur un appendice dont la perte peut se révéler bien fâcheuse! À lire sans retenue!

 

  • Un si bel amour

    Un si bel amour et autres nouvelles Ludmila Oulitskaïa, traduit du russe par Sophie Benech…
  • Le jardinier d’Otchakov

    Le jardinier d’Otchakov Andreï Kourkov, traduit du russe par Paul Lequesne aux éditi…
  • Bon sang ne saurait mentir

    Bon sang ne saurait mentir » de Boris Akounine aux éditions 10/18 collection &l…
Charger d'autres articles liés
  • Soixante jours

    Soixante jours Sarah Marty Aux éditions Denoël, 279 pages. Un roman? Une histoire, l&rsquo…
  • Des hommes couleur de ciel

    On dit l’été propice aux lectures légères, cependant il est des lectures qu’il…
  • San Perdido

    « San Perdido » David Zukerman aux éditions Calmann Levy, 411 pages.…
Charger d'autres écrits par Joce Lyne
  • Suiza

          Suiza Bénédicte Belpois Aux éditions Gallimard, collection Blanche, 2…
  • Cuisine tatare et descendance

    Cuisine tatare et descendance Alina Bronsky, traduit de l’allemand par Isabelle Libe…
  • Ubu Roi

    Ubu Roi d’Alfred Jarry   Illustration de l’Édition du Mercure de France, 1896. Source…
Charger d'autres écrits dans Humour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Celui qui ne meurt jamais

Celui qui ne meurt jamais, de Dominique Faget aux éditions Les Nouveaux Auteurs, 320 pages…