Les délices de Tokyo

11 mai

Les délices de Tokyo

Durian Sukegaw, traduit du japonais par Myriam Dartois-Ako

aux éditions Albin Michel, 239 pages

image

 

Ce roman débute par une histoire culinaire toute simple. Sentarô est le gérant d’une échoppe dans laquelle il prépare chaque jour, sans conviction, des dorayaki, une spécialité nippone sucrée à base de an, une pâte de haricots.

Par une belle journée de printemps, lors de la pleine floraison des cerisiers, une vieille dame, Tokue, se présente et lui propose de confectionner « la pâte de haricots » qui attirera la clientèle… Tokue maîtrise l´art de la pâtisserie. Une profonde amitié nait  de ces échanges. Tokue se confie sur son existence au sein d’une communauté isolée par une épaisse haie de houx, la marginalisation d’une petite partie de la population…

Un moment de lecture intense.

Ce roman, sous le même titre, a été adapté au cinéma et primé à Cannes en 2015.

 

Tatsuro Kiuchi est un illustrateur japonais né à Tokyo en 1966

image image

image

 

 

Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus