Les Huit coups de l’horloge

29 juil

Les huit coups de l’horloge
Maurice Leblanc
Policier / Thriller, édition originale Le Livre de Poche, 320 pages

ê^ion»°è^ˆç^Ðó^lash

Résumé éditeur
L’un des événements les plus incompréhensibles de l’époque qui précéda la guerre fut ce qu’on appela l’affaire de la Dame à la Hache. La solution n’en fut pas connue, et elle ne l’eût jamais été si les circonstances n’avaient pas obligé le prince Rénine – devons-nous dire Arsène Lupin ? – à s’en occuper, et si nous n’en pouvions donner aujourd’hui, d’après ses confidences, le récit authentique…
Le mobile ? Les cinq femmes avaient été entièrement dépouillées de leurs bijoux, porte-monnaie et objets de valeur. Mais on pouvait aussi bien attribuer le vol à des maraudeurs et à des passants, puisque les cadavres gisaient dans des endroits déserts. Devait-on supposer l’exécution d’une vengeance, ou bien d’un plan destiné à éliminer des individus ayant un lien entre eux, susceptibles, par exemple, de bénéficier d’un héritage ?

 

Présentation Wikipedia
Les Huit Coups de l’horloge est un recueil de 6 nouvelles et deux textes d’encadrement de Maurice Leblanc, mettant en scène les aventures d’Arsène Lupin, gentleman-cambrioleur.

La publication des nouvelles de ce recueil commence en décembre 1922 dans le périodique l’Excelsior. Le recueil paraît en librairie en août 1923.

Les huit textes de ce recueil ont un fil directeur. Pour distraire et séduire une jeune femme, Hortense Daniel, Arsène Lupin, sous l’identité du prince Serge Rénine, va s’attacher à résoudre huit énigmes en sa compagnie. Travaillant avec, pour ou contre la police, Lupin s’abstient de voler dans ces nouvelles.

L’utilisation du chiffre 8 est poussée à son paroxysme dans la nouvelle La Dame à la hache.

La première nouvelle, « Au sommet de la tour », sert d’introduction aux suivantes. À la fin de cette aventure, l’auteur justifie la trame de son recueil de la façon suivante: « Eh bien, voilà. Aujourd’hui, jour de la première aventure, l’horloge de Halingre a sonné huit coups. Voulez-vous que nous acceptions l’arrêt qu’elle a rendu, et que sept fois encore, dans un délai de trois mois, par exemple, nous poursuivions ensemble de belles entreprises ? Et voulez-vous qu’à la huitième fois vous soyez tenue de m’accorder ?… » [...] Il se tut. Il regardait les jolies lèvres qu’il voulait demander comme récompense, et il fut tellement sûr que la jeune femme avait compris, qu’il jugea inutile de parler de façon plus claire. »

En deux mots : Désuet -Finesse
Huit nouvelles composent ce roman.
La première « Au sommet de la tour » nous présente les deux personnages principaux et permet à l’auteur de justifier la trame de sont roman composé de sept autres aventures aussi diverses que surprenantes:
La Carafe d’eau
Thérèse et Germaine
Le Film révélateur
Le Cas de Jean-Louis
La Dame à la hache
Des pas sur la neige
Au Dieu Mercure, conclusion qui clôt le roman.

Ce roman policier du début du siècle dernier est construit de manière étonnante et très habile. Pour l’apprécier à sa juste valeur il faut en accepter son écriture que l’on qualifierait aujourd’hui d’un peu « vieillotte ».
Un très bon moment de lecture.

Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus