La petite fille de Monsieur Linh

29 juil

La petite fille de Monsieur Linh
Philippe Claudel
Le Livre de Poche, 192 pages

image

Résumé éditeur
C’est un vieil homme debout à l’arrière d’un bateau. Il serre dans ses bras une valise légère et un nouveau-né, plus léger encore que la valise.
Le vieil homme se nomme Monsieur Linh. Il est seul désormais à savoir qu’il s’appelle ainsi.
Debout à la poupe du bateau, il voit s’éloigner son pays, celui de ses ancêtres et de ses morts, tandis que dans ses bras l’enfant dort.
Le pays s’éloigne, devient infiniment petit, et Monsieur Linh le regarde disparaître à l’horizon, pendant des heures, malgré le vent qui souffle et le chahute comme une marionnette.

Mon avis en deux mots: Exil – Amitié
Les mots sont exprimés avec concision, les choses se disent simplement. M. Linh est un homme âgé vivant dans le souvenir de sa terre et de sa famille. C’est un homme en exil entre rêve et réalité. Son chemin a croisé celui d’un autre vieil homme solitaire. Ils se sont rencontrés sur un banc et se sont reconnus. Ce court roman se lit comme un conte pour grands enfants où l’amitié, la vieillesse et la mort sont intimement liées.

Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus