Le cantique de l’apocalypse joyeuse, de Arto Paasilinna aux éditions Denoël & d’ailleurs, 320 pages.

le cantique de l'apocalypse joyeuse

Quatrième de couverture
Planète Terre, XXIe siècle. La fin du monde approche, le chaos est partout. Alors que l’économie s’éffondre, le pétrole vient à manquer, les communications sont coupées, les villes croulent sous les déchets et la famine s’étend, aggravée par l’explosion d’une centrale nucléaire russe. Des hordes de miséreux sillonent les continents. La troisième guerre mondiale est sur le point d’éclater… Pourtant, quelque part au fin fons des forêts du Kainuu, dans l’est de la Finlande, un étrange havre de paix et de prospérité demeure. C’est là que, quelques années plus tôt, au seuil de la mort, un vieux communiste militant, grand bouffeur de curés, a chargé son petit-fils Eemeli Toropainen de construire sur ses terres, pour le rachat de son âme, une église en bois copiée sur un modèle du XVIIIe siècle. Autour d’elle, une communauté de joyeux et délirants Finlandais s’est peu à peu formée : ensemble ils revisitent les techniques de subsitance de leurs ancêtres et la vie en autarcie, loin du monde en déconfiture.
Avec l’humour qu’on lui connaît, Arto Paasillinna plaide pour un certain retour au bon sens paysan, à une vie plus simple et plus proche de la nature, loin des diktats de la société de consommation.

Les mots stavkirke ou stavkyrkje sont formés des mots « pieu » (stav) et « église » (kirke ou kyrkje), en raison des grands pieux enfoncés dans le sol et supportant la structure de l’édifice.Borgund

Borgund, Finlande

L’église de Borgund, la plus ancienne des églises en bois de la Finlande, construite vers 1150.
En savoir plus sur http://www.larousse.fr/encyclopedie/images/Borgund_Finlande/1313712#YypWuiuZejvoBTIH.99

  • Soixante jours

    Soixante jours Sarah Marty Aux éditions Denoël, 279 pages. Un roman? Une histoire, l&rsquo…
  • Des hommes couleur de ciel

    On dit l’été propice aux lectures légères, cependant il est des lectures qu’il…
  • San Perdido

    « San Perdido » David Zukerman aux éditions Calmann Levy, 411 pages.…
Charger d'autres articles liés
  • Soixante jours

    Soixante jours Sarah Marty Aux éditions Denoël, 279 pages. Un roman? Une histoire, l&rsquo…
  • Des hommes couleur de ciel

    On dit l’été propice aux lectures légères, cependant il est des lectures qu’il…
  • San Perdido

    « San Perdido » David Zukerman aux éditions Calmann Levy, 411 pages.…
Charger d'autres écrits par Joce Lyne
  • Suiza

          Suiza Bénédicte Belpois Aux éditions Gallimard, collection Blanche, 2…
  • Cuisine tatare et descendance

    Cuisine tatare et descendance Alina Bronsky, traduit de l’allemand par Isabelle Libe…
  • Ubu Roi

    Ubu Roi d’Alfred Jarry   Illustration de l’Édition du Mercure de France, 1896. Source…
Charger d'autres écrits dans Humour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Victor Hugo vient de mourir

« Victor Hugo vient de mourir » de Judith Perrignon, aux éditions L&…