Coups de fil

Commentaires fermés
0
291

Coups de fil, de Stephen Dixon traduit de l’anglais par Dominique Chevallier, aux éditions Balland, 350 pages.

coups de fil

Quatrième de couverture
Le téléphone sonne.
Quand il apprend la mort de Dan, Stu, anéanti, se laisse submerger par ses souvenirs. L’amour qu’il éprouve pour son frère est profond, le deuil insurmontable. De coups de fil en coups de fil, comme s’il tirait au hasard les photographies d’une vieille caisse de souvenirs, Dixon reconstitue le puzzle de la relation complexe qui unit les deux frères.
Coups de fil est l’œuvre d’un maître au sommet de son art, tissant la trame d’une famille sur plusieurs générations, par des détours à la fois intimes et infimes qui mènent à l’universel. Dans le style inimitable de Stephen Dixon, mélange de prose à la simplicité trompeuse et d’humour pince sans-rire, ce roman est le portrait d’un amour fraternel d’une beauté rare.

L’auteur
Stephen Dixon est né à New-York en 1936. Romancier et nouvelliste de renom, consacré par la critique comme écrivain majeur, son talent a été récompensé par de nombreux et prestigieux prix littéraires et par sa nomination au National Book Award, la distinction la plus honorifique aux Etats-Unis. Ses romans ont été publiés en France aux éditions Balland.

Mon avis
Le téléphone sonne… Est-ce que quelqu’un répond?… Ce roman est construit à partir de cette courte phrase. Les deux protagonistes sont Dan et Stu, deux frères sexagénaires très unis. Le deuxième apprend par téléphone la mort du premier… Chaque chapitre débute par une sonnerie de téléphone et Stu se rappelle, son frère, ses parents, sa famille. La vie de cet homme, l’affection toute particulière qu’il porte pour ce frère disparu se reconstruit pour le lecteur… les souvenirs resurgissent dans le désordre.
C’est une écriture particulière, Stephen Dixon est un auteur à découvrir.

 

  • La Tristesse des éléphants

    La Tristesse des éléphants Jodi Picoult Traduit de l’anglais (États-Unis) par Pierre…
  • L’ Âge de la lumière

    L’ Âge de la lumière Whitney Sharer Traduit de l’anglais (États-Unis) par Soph…
  • Femme à la fenêtre

    Voici venu le mois de mars, les rayons du soleil se font un peu plus chauds, les jours ral…
Charger d'autres articles liés
  • CE MATIN-LÀ

    CE MATIN-LÀ Gaëlle Josse Aux éditions Noir sur Blanc, collection Notabilia 224 pages Bonjo…
  • Edna O ‘Brien

  • Je veux mon p’tit pot

    Je veux mon p’tit pot Tony Ross, traduit de l’anglais (Royaume-Uni) par Pascal…
Charger d'autres écrits par Joce Lyne
  • Bitna, sous le ciel de Séoul

    Bitna, sous le ciel de Séoul J. M. G. Le Clézio Aux éditions Stock, collection La Bleue, 2…
  • La Tristesse des éléphants

    La Tristesse des éléphants Jodi Picoult Traduit de l’anglais (États-Unis) par Pierre…
  • La Prisonnière du temps

    La Prisonnière du temps Kate Morton Traduit de l’anglais (Australie) par Anne-Sylvie…
Charger d'autres écrits dans Romans étrangers
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Black Manoo

Black Manoo Gauz Aux éditions Le Nouvel Attila, 170 pages Savez-vous ce qu’est un Iv…